soon | « Se Faire Tirer le Portrait »
23000
single,single-post,postid-23000,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.4,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
portraits

« Se Faire Tirer le Portrait »

Les samedi 1er et 8 avril 2017, dans le cadre de la résidence du collectif Soon chez Marseille 3013, Anthony et le reste de l’équipe vous proposent de participer à un projet public « Se Faire Tirer le Portrait ». Voici la note d’intention rédigée par Anthony :

Le projet photographique « se faire tirer le portrait » s’explique par un double désir, l’un artistique, l’autre social.
Artistique: j’ai toujours aimé la photographie africaine de studio des années 1960 (Malick Sidibé, Seydou Keita ou Clic Clac Baby pour les plus connus) et je voulais lui rendre hommage (d’autant que notre lieu de résidence et de future exposition s’y prête à merveille). J’ai toujours aimé cet esprit studio de fortune où toute la force de l’image est centrée sur le personnage, le fond et parfois l’objet qui les accompagne. C’est cet esprit « home made » que je veux recréer.
Social: j’ai réalisé il y a plus de dix ans aujourd’hui j’ai initié et coordonné (je suis prof d’histoire-géo) un projet artistique et pédagogique qui reprenait l’idée de portrait (selon d’autres contraintes artistiques ) accompagnés de textes ou de témoignages vidéo (selon d’autres attentes pédagogiques cette fois ci). Ce projet se découvre sur le site www.mixites.fr.
Par le ce nouveau projet, je veux par ce projet faire un point visuel, écrit, vidéo sur ce que sont les marseillais(es) aujourd’hui (enfin ceux qui viendront). Pas de grand discours sociologique, juste un constat à un temps T. Une archive future ?
Et puis je suis pour le don/contre-don comme dans toute bonne relation sociale équilibrée. Nous relèverons une adresse mail ou une adresse postale et nous enverrons à tous une version numérique de la photographie qui aura été choisie (et bien sûr une invitation au vernissage). Que les gens viennent comme avant ils le faisaient,  comme si ils allaient  se faire tirer le portrait chez le photographe du coin, proprement, pour ensuite garder voire encadrer cette photo. C’est l’anti-selfie !

portraits-tests-25 mars 2017-02 portraits-tests-25 mars 2017-03 portraits-tests-25 mars 2017-04 portraits-tests-25-mars-2017-01

Pas de commentaire

Poster un commentaire